Jubil Dominicain

Blog

... vous propose "Psaume dans la ville"

AddThis Social Bookmark Button

J'ai senti quelque chose de brûlant en moi, quelque chose que je devais partager.

Dimitri Díaz

Promoteur de Mission, International Dominican Youth Movement

Quand j’avais 14 ans, il y avait une ideé que je ne comprenais pas ….  pour-quoi les jeunes vivaient une réalité tiède, intransigeante et sans compromis et ignorant les injustices.

Dès ma jeunesse, j'ai cherché à changer la perspective de la jeunesse de voir la vie... sa vie. C'était ma mission, ou du moins je l'ai jouée.

Pendant 7 ans, les frères dominicains de ma paroisse ont partagé avec moi leur sagesse et leur expérience. Et je suis tombé amoureux de Jésus.

J'ai senti quelque chose de brûlant en moi, quelque chose que je devais partager. J'ai commencé à donner la catéchèse de confirmation, et avec elle, à rencontrer une jeunesse non seulement apathique de l'injustice, de la corruption, mais aussi de l'inimitié en Jésus. Je ne peux pas généraliser clairement, mais j'étais inquiet (et je le serai toujours) au sujet de cette jeunesse qu’ils n'avaient pas trouvée en Jésus un ami,... son ami.

27. Senti que algo ardia en mi 1

En quelques années, j'ai donné la catéchèse, j'ai rencontré de grandes personnes, et parmi elles de nombreuses sœurs dominicaines de diverses congrégations. Je ne comprenais pas très bien ce qu'ils faisaient, comment ils vivaient, mais j'ai été frappé par ce que j'entendais à leur sujet. J'ai donc appris à les connaître, non seulement en réunion, mais aussi en partageant leur maison, leur famille, leurs frustrations et leurs rêves. Et bien sûr, j'ai rencontré d'autres mondes, d'autres latitudes, d'autres défis.

Dans les missions des sœurs dominicaines de toute congrégation, vous rencontrez toujours beaucoup de jeunes. Des jeunes qui voient aussi le monde différemment. Ainsi, sans hésiter, je suis donc entré dans la dynamique de connaître la jeunesse que j'ai rencontrée dans ce monde dominicain.

27. Senti que algo ardia en mi 2

J'ai rencontré beaucoup de jeunes dominicains, d'autres congrégations, des catholiques et d'autres religions, des croyants et des non-croyants, et je les cherche tous,  afin de pouvoir partager ce que j'ai senti quand j'ai rencontré Jésus pour la première fois.

Je suis actuellement en route pour rencontrer des personnes très spéciales qui se battent pour la justice et la paix dans le monde, et bien que c’est très difficile de travailler sur ces deux questions, les jeunes ne devraient pas se reposer jusqu' à ce que nous trouvions la justice sociale et la paix comme des réalités dans nos pays, nos quartiers, nos familles.

C'était ma mission, une mission qui ne s'arrête pas, un oui, comme le disait notre mère Marie à un moment donné, et sa mission n' a jamais été limitée. Trouvons dans le oui de Marie la mission de chacun de nous et la laissons s'incarner dans notre vie.

Aujourd'hui, le 1er octobre, consacré à Notre Dame du Rosaire en son mois, nous commençons notre octobre missionnaire, un octobre qui, nous jeunes dominicains, se souviennent et vivent nos missions d'une manière spéciale.

Je termine avec les paroles de notre saint père le Pape François, qui trouve cette idée dans la mission: "La mission inspire une spiritualité d'exode, de pèlerinage et d'exil continu". Alors, jeunesse, marchons ensemble pour un monde meilleur!

27. Senti que algo ardia en mi 3

Ton frère dans la prédication:

Dimitri Díaz Vidal

Promoteur de Mission et Membre de Dominicains pour la Justice et la Paix

International Dominican Youth Movement

mission.idym@gmail.com" target="_blank">mission.idym@gmail.com

Whatsapp: +50250606486 (Guatemala)

 

Check us out:

idymop.org

www.facebook.com/IDYMOP/

@idymop 

 
Facebook IDYM Fanpage

Site web de l'Ordre
Bibliothque en ligne sur Scribd
Twitter
Photos sur Flickr